Mots-clefs

,

Couverture de la BD

Couverture de la BD

Verdict : désopilant!

Le premier tome de cette série présente tous les ingrédients d’une vraie réussite.
Une improbable bande d’anti-héros composée d’un ranger érigé en chef de fortune, un ogre dont la langue n’est compréhensible que par une magicienne intarissable sur ses sorts, un barbare brutal , un nain exécrable qui abhorre les elfes et particulièrement sa coéquipière blonde et sexy dont les flèches manquent toujours leur cible et un voleur un tantinet peureux et qui sera rapidement victime d’une porte piégée, tous réunis dans une quête pour trouver une amulette. L’idée de départ est assez simple mais le traitement recèle d’abondantes trouvailles.
Les héros ne cessent de se chamailler les insultes et les coups pleuvent, les remarques assassines fusent sans pour autant choquer le lecteur qui rit à gorge déployée.
Car en effet, cette bande dessinée est avant tout très drôle et on sent que l’auteur a pris beaucoup de plaisir à créer des personnages à la fois totalement loufoques et très attachants et des situations rocambolesques dont ils se sortent presque toujours sans mal.
Le concept de cette série repose aussi sur les principes du jeu vidéo où, au fur et à mesure de leur avancée et de leurs actions, les héros gagnent des objets (pas toujours utiles), de l’intelligence (ce n’est pas de trop !), des niveaux… On s’amuse également de la présence de clichés tour à tour poussés à leur paroxysme ou au contraire détournés, des méchants pas toujours trop méchants (il faut bien qu’ils réussissent à passer leur étape !) et des surprises (ou pas) que l’on trouve derrière chaque porte.

Une excellente découverte que ce premier tome qui donne envie de lire les suivants pour encore plus de fous rire !

planche intérieure

Titre : Le Donjon de Naheulbeuk, tome 1, première saison, partie 1
Auteur : John Lang
Dessinateur : Marion Poinsot
Éditeur : Clair de Lune
Collection : Sortilège
Date de parution : janvier 2005
Format : 23×32 cm
Nb pages : 48
Prix : 13.50 euros

Publicités