Mots-clefs

sans retour

Verdict : manque de suspense

La quatrième de couverture laissait augurer un bon petit thriller : une jeune fille, Michèle, est assassinée après un bal, sa mère est effondrée puis elle se rend compte que son mari et son fils prennent leurs distances, sont sur la défensive lorsqu’elle évoque sa fille et n’ont aucun mal à reprendre le cours de leur vie comme si rien ou presque ne s’était passé. Alors que le meurtrier court toujours, le shérif ne semble pas très enclin à le retrouver rapidement. Lillie, la mère de Michèle, s’engage donc dans une quête de la vérité dont elle ne sortira pas indemne.

Dès le départ, l’histoire manque de rythme voire même se perd dans des longueurs inutiles, on ne s’attache pas aux personnages sans relief, les rebondissements tardent à venir et finissent par devenir prévisibles, la révélation finale n’en est pas vraiment une puisque l’on avait déjà tout compris bien avant. Au final, on s’ennuie au point de laisser de côté ce thriller en cours de route pour lire des choses un peu plus palpitantes en se disant qu’après tout l’écriture est assez basique, l’intrigue trop étalée et qu’en définitive on se fiche de ce qui a bien pu arriver à cette pauvre fille.

Titre : Sans retour
Auteur : Patricia MacDonald
Éditeur : Lgf
Collection : Le livre de poche, Thriller, n°7587
Date de parution : mai 1992
Nb pages : 377
Prix : 6.60 euros

Publicités