Mots-clefs

voyage d'hiver

Verdict : un voyage déroutant

Habituée à lire cette auteure que j’apprécie particulièrement, j’ai entamé cette nouvelle plongée dans l’univers farfelu et toujours déroutant qu’elle nous propose une fois de plus, avec un a priori positif. La situation initiale m’a plutôt convaincue à savoir que Zoïle rencontre Astrolabe lors d’un contrôle EDF et s’en éprend. Mais celle-ci vit avec Aliénor, une romancière talentueuse bien qu’autiste à qui elle est totalement dévouée. Astrolabe accepte d’entamer une relation amoureuse avec Zoïle qui la poursuit de ses assiduités à la condition de rester en permanence en présence d’Aliénor ce qui complique considérablement l’épanouissement de leurs sentiments d’autant qu’Aliénor est tout sauf discrète et observe ostensiblement le couple dans leurs échanges affectifs. Tout ceci nous est relaté par le personnage masculin lui-même, a posteriori, alors qu’il est sur le point de commettre un attentat en détournant un avion. Il nous raconte donc comment il en est arrivé à cette folie.

Si, au départ, tout était réuni pour passer un bon moment, l’épisode des champignons hallucinogènes a eu l’effet d’un bad trip sur ma personne et cette impression que l’auteure était passée à côté du dénouement de son roman s’est poursuivie jusqu’à la fin de celui-ci. En revanche, contrairement à d’autres lecteurs, la fin qui n’en est pas vraiment une ne m’a pas dérangée. C’est avec un sentiment mitigé que j’ai reposé ce Nothomb, une petite déception qui s’est accentuée au fil des heures qui ont suivi. J’aurai plaisir à relire certains des livres de cet écrivain, mais pas celui-ci.

Titre : Le Voyage d’hiver
Auteur : Amélie Nothomb
Éditeur : Lgf
Collection : Ldp, numéro 32193
Série : Littérature et documents
Date de parution : mai  2011
Nb pages : 128
Format : 10×18
Prix : 5.10 euros

Publicités